Nos engagements

Consommer moins mais mieux  

Qu'est-ce que le Black Friday ?

Concept qui vient des USA et du Canada, il se déroule le vendredi de la veille de Thanksgiving. À cette occasion de nombreux commerçants propose des rabais afin d'écouler leurs stocks d'invendus. Et qui favorise une surconsommation.

Alors, pourquoi ne pas céder au Black Friday ?⠀

  • Cela oblige les entreprises à revoir leur modèle basé sur la surproduction⠀
  • Peut-être que pendant cette crise sanitaire et économique, vous pourriez dépenser votre argent plus judicieusement... "Je dis cela je dis rien"⠀

Son impact en chiffre 

Cette année aux USA, lors du Black Friday (le 27 novembre), les américains ont dépensé 6,2 millions par minute, en ligne, soit 4,5 milliards sur la journée (une hausse entre 20 et 29% par rapport à l'an passé). ⠀
De quoi donner envie de se tourner vers la slow-fashion ! ⠀

Nos solutions 

  • Soutenir les commerces locaux et marques éco-responsables
  • Participer à un atelier pour apprendre à réparer ses vêtements⠀
  • Vider vos armoires pour trier vos vêtements qui ne vous servent plus et les donner à une association⠀
  • Aller faire une balade ; cela ne coûte rien et en plus vous pourrez apprécier le paysage 

Transparence 

Définition

À la place de transparence, nous pouvons évoquer plutôt le terme d’éthique de travail. En effet, être transparent signifie tout simplement expliquer ce que l’on réalise. Tandis que l'éthique renvoie à la manière de faire.⠀

  • L'objectif est de permettre aux consommateurs d'avoir accès à l'ensemble des étapes de production et distribution (en partant du champ jusqu'au magasin).⠀En outre, la marque précise d'où elle vient, ce qu'elle est en train de réaliser et ce qui lui reste à mettre en place.⠀
  • @clearfashionapp et @vijioff sont deux applications qui permettent aux consommateurs de savoir ce qu'il y a derrière les marques de vêtements qu'ils achètent. ⠀

Prise de conscience 

Selon la Changing Markets Foundation (CMF), 72% des consommateurs estiment que les marques sont responsables de ce qui se passe durant la production. ⠀

Cette prise de conscience incite de plus en plus de marques à s’engager sur la voie de la transparence. Ainsi, elles tentent d’expliquer leur manière de produire. Par exemple, d’où vient la matière première et dans quelle usine votre pull est fabriquée.

Les limites 

Un certain Georges Orwell, l’auteur britannique du roman 1984, serait dubitatif sur ce principe de transparence. A force de vouloir tout dévoiler, nous rentrons dans une ère de la surveillance. Et, il devient alors suspect de ne pas montrer ou de se montrer. En d’autres termes, le principe de transparence devient un idéal vers lequel chaque marque doit tendre.⠀

Enfin, il semble possible que le principe de transparence invite les marques de mode à s’interroger sur leurs pratiques (délocalisation, volume par les coûts…) et à une certaine retenue. Cela permettra de réintroduire de la valeur pour le produit en lui-même et non plus pour le système marketing qui l’entoure. Et, donc de réallouer les budgets sur ce qui fait le cœur de la mode : le vêtement.⠀

 Solidarité 

"Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite" de Henry Ford. ⠀

La solidarité est à la portée de tous et elle va de pair avec la valeur de l’entraide. ⠀

L’entraide est justement au centre du projet de Fashion Green hub de plusieurs manières. Fashion Green Hub réunit des porteurs de projets et des entreprises engagés qui collaborent pour un impact positif sur l’environnement et l’emploi. Elle aide à l’insertion professionnel et la réussite de « jeunes » entrepreneurs.

Le Gaspillage

En effet, chaque année l'industrie de la mode émettrait 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre, soit environ 2% des émissions globales de gaz à effet de serre. ⠀

Notre solution, vous pouvez choisir d’utiliser les colis @hiplicolis réutilisables et responsables. ⠀

Le volume de textiles et chaussures usagés n'est pas collectés : chaque Français achète en moyenne 9,2 kilos de textiles et chaussures par an alors qu'il n'en trie que 3,2 kilos.⠀

Pour pallier à ce problème, l’entreprise @redonner.fr propose de récompenser vos dons de vêtements ! En effet, en échange d’un don de vêtements, vous pouvez récupérer des points RE utilisables chez les partenaires de Redonner.⠀

Le textile est le 3ème secteur consommateur d'eau dans le monde, après la culture de blé et de riz. 4% de l'eau potable disponible dans le monde est utilisée pour produire nos vêtements.⠀

Alors une solution écologique et à moindre coût est d’opter pour la seconde-main !⠀