La rencontre de deux univers : l’industrie textile et la mode

Les tee-shirts engagés de Fashion Green Hub sont nés à la Manufacture Française de Textile. Histoire de cette gestation, de la matière, côté industriel. Direction Caudry.

Une même trame 

C’est la rencontre de deux univers : l’industrie textile et la mode explique Karine Blanchot, responsable commerciale MFT.

Nous avons chacun nos contraintes. Mais ensemble nous voulons redonner du sens et de la valeur au produit, à la confection, partager notre vision du Made in France, mettre en avant nos outils de production et nos engagements. Nous souhaitons développer des nouveautés qui correspondent aux attentes actuelles des clients, pas de greenwashing. On a oublié que le vêtement est fait de matières. C’est pourquoi chacun doit retrouver le chemin de son propre métier et valoriser son savoir-faire.

"Fashion Green Hub recherchait un prestataire local qui intègre la filature, le tricotage circulaire et la teinture-finition, qui puisse incorporer de la matière « verte », avec un mode de production écoresponsable, de la réactivité, sans avoir à commander de grosses quantités."

Simon Chatelain

Directeur Général, Manufacture Française Textile

5 concepts qui les rassemblent 

Réponse collégiale de MFT 

C’est l’accompagnement du client, la  transparence, l’engagement, le partage et la passion du textile !

travail de la fibre de lin - manufactue du textile

Deux belles cartes d’identité

Un mariage mixte de la matière. La fibre de lin et celle de la viscose ont joué la complémentarité. La première vient des Hauts-de-France, la seconde est originaire d’Autriche, elles sont filées au sein des sites de MFT. 

Selon Karine :

 

Le mélange demandé, viscose recyclée et lin, correspond à la tendance de l’habillement féminin, aux préoccupations écologiques des consommateurs et fait écho au Made in France.

Le lin seul est plus complexe à filer et à tricoter, avec au final un tissu assez rêche et froissable, précise le directeur. Notre viscose vient actuellement d’Autriche. Elle est issue des forêts FFC gérées équitablement et durablement. Notre fournisseur est engagé dans la RSE.

Nous recyclons nos déchets de production de viscose au lieu des les envoyer en incinération ou en enfouissement. Nous avons mis au point notre propre procédé industriel. Le fil viscose recyclée/lin, nous l’avons lancé en 2017 : intéressant car il consomme peu d’énergie et donne une caractéristique unique au fil, il ne bouloche pas, il apporte de la douceur et une meilleure résistance, un aspect moins rustique. Nous travaillons aussi le coton bio et le mélange viscose recyclée /laine.

De nouveaux schémas de production

Habituellement, il nous faut un minimum de commande pour la production de fil et tissu maille ; les délais peuvent être plus ou moins longs, poursuit-il. Pour répondre à la demande de FGH, nous avons cherché et trouvé, avec toute notre équipe, un autre mode de fonctionnement et un engagement à l’année avec le client. On a mutualisé les contraintes pour qu’elles deviennent un avantage.

La Manufacture produit uniquement à la commande, pour éviter les stocks. Pour répondre à la demande de Fashion Green Hub, elle a mis en place un stock service : elle a mis à disposition de la matière que le client pourra avoir dans un délai rapide pour tester son produit. 

matière de la manufacture du textile

Une traçabilité a deux visages

La traçabilité n’est pas seulement demandée par le client ou le consommateur, elle est nécessaire à la fabrication, souligne Simon. Il faut bien connaître les matières utilisées pour bien les teindre, par exemple. Nous n’avons pas ou peu de transport de matières, nous respectons les normes en matière de teinture et de rejet dans l’eau. Nous choisissons des procédés et des matières qui limitent notre impact sur l’environnement.

Ce qui caractérise  MFT, c’est de réunir la  filature, le tricotage et la teinture. En France, il n’existe pas d’intégration totale comme celle-là. C’est cette intégration et la fabrication 100 % Hauts-de-France qui nous permettent d’avoir la traçabilité complète du mode production.

Et demain ?

Dans la stratégie de la fast fashion, la production n’est pas fondée sur la demande réelle, souligne Karine. C’est produire de grandes quantités à coût réduit pour augmenter la marge, mais le risque de stock d’invendus est très coûteux. La mode jetable est une impasse de notre système économique (pollution, surconsommation, non respect des droits humains, obsolescence frénétique des produits). 

Désormais, le client veut un produit innovant, de qualité, qui a moins d’impact environnemental et dont la fin de vie est pensée dès la conception pour une production durable et circulaire. Ce nouveau modèle est fondé sur l’écoute du client, c’est en cela qu’il est intéressant. Il nécessite de la réactivité pour traiter l’information reçue et agir en conséquence, ce qui oblige à penser, à s’interroger et à revoir nos schémas de production.

"On ne prévoit plus les tendances : on répond aux demandes des clients en temps réel. Pour y parvenir, il faudrait trouver un mix entre circuit court, sourcing lointain et Made in France. Il faudra alors raisonner en écosystème, alliance, partenariat."

Karine Blanchot

Responsable Commerciale, Manufacture Française Textile

La pandémie a eu beaucoup de conséquences dans la distribution mais aussi sur toute la chaîne industrielle. Il y a une forte tension sur l’approvisionnement en matières premières, ce qui fait monter les prix en 2021.

Sylvie Bourgougnon

Sylvie Bourgougnon

Je cultive un projet d'upcycling dans la Loire, un territoire riche de savoir-faire textiles, de solidarité et de créativité.

La créativité est une bobine qui se déroule à l’infini, tissant des liens colorés entre nous.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés