2020 : une année extraordinaire pour Fashion Green Hub !

petits fripons armelle pighetti lea viteau fondatrices
Photographe : Chloé Herman Schrevel
Pour la marque Sither & Ambroise

  

Il y a 1 an, Annick était très inquiète. Elle avait stocké 2 semaines d’autonomie ce qui faisait d’ailleurs beaucoup rire sa famille. En parallèle, la présidente de Fashion Green Hub était en questionnement avec les membres du comité d’administration. Que faire au sein de l’association et surtout au sein de l’Atelier Plateau Fertile ? Interview.

Une inquiétude profonde pour l’association

Ayant vécu quelques mois seulement en Chine a été suffisant pour réaliser la gravité de ce qui se passait là-bas et que cela arriverait bien sûr ici au vu de la non-fermeture du trafic aérien.

Fabriquer des masques en tissus

Dès lors, nous avons commencé à faire des prototypes de masques en tentant de comprendre quels étaient les critères de sécurité.

Sur ce point, nous nous sommes sentis à la fois très très seuls : le mode de certification et normalisation a mis des mois à venir. Et en même temps, très accompagnés par les autres fabricants (sauf quelques tisseurs et fournisseurs de biais – dont nous nous souviendrons – qui ont profité de la demande pour soudain imposer leurs prix et conditions !).

Nous avons alors passé beaucoup de temps à échanger avec des industriels spécialistes des tissus filtrants, un pneumologue, des tisseurs et autres confectionneurs. Tous un peu dans le brouillard mais décidés à protéger, en premier lieu, nos salariés.

L’Atelier a fermé du 17 au 24 mars 2020. Cependant et afin d’aider les collectivités qui avaient un besoin urgent de masques, nos salariés ont décidé de réouvrir et fabriquer uniquement les commandes publiques.

fashion green hub fabrication masque en tissus

 

Bien que nous ne sachions pas grand chose à ce moment, notre instinct premier a été d’utiliser un filtre industriel Subrenat couplé à un tissu, puis à un tissu recyclé et, également un tissu jacquard des Tissages de Charlieu ; un des premiers tissus agréé DGA.

À l’aide d’ateliers voisins, nous avons donc fabriqué 50 000 masques jusque début juin.

Fabriquer des prototypes et mini séries

Par la suite, nous avons finalement décidé de reprendre notre mission d’origine : fabriquer des prototypes et mini séries pour les jeunes marques et projets des enseignes.

En mars, notre vice-président a eu le Covid et notre couturière senior, un AVC. Nous avons vraiment vécu quelques mois terribles et épuisants mais collectivement refusé que ce virus nous stoppe. Nous avons, par voie de conséquence, imposé le masque en permanence à toutes et tous pour respecter les consignes nationales et protéger le tiers-lieu du virus.

Un avancement collectif et des projets innovants

Pendant le confinement, nous avons tenu à préparer et lancer notre premier évènement en ligne. L’objectif ? Mettre en valeur ceux avec qui nous avions échangé entre mars et juin, et qui luttaient – comme nous – et continuaient à bâtir en collectif.

 Nous avons également conçu à distance notre marketplace : une plateforme éthique de créateurs éco-responsables. Puis, les évènements Fashion Green Days de septembre, octobre, novembre, janvier et bientôt « Upcycler la mode » en mars.

D’autres actions ont suivi :

 

  • l’agrandissement du tiers-lieu pour recevoir des résidents entre octobre et janvier ;
  • le projet Atelier agile – un atelier 4.0 de mode à la demande – auquel la Région Hauts-de-France a accordé une subvention PIA FILIERE Industrie du futur ;
  • le groupe de travail zéro plastique,
  • notre participation (masquée !) à Who’s Next impact en septembre ;
  • un pop-up store Fashion Green Christmas à Noël ;
  • les activités upcyling au sein de l’Atelier ;
  • les formations, au ralenti, en conception visuelle et celles à venir dont Fashion Green Business : un cursus de 4 mois pour les porteurs de projets mode durable ;
  • la conception de notre ligne de T-shirts 100 % fabriqués dans les Hauts-de-France ;
  • la mise en place des groupes locaux à Paris, Lyon et Lille ;
  • la prise en main – mention spéciale pour l’accouchement douloureux du premier évènement en Zoom – de nouveaux outils. Nous communiquons désormais via Slack.
fashion green hub projets innovants

En parallèle, l’association a continué d’accueillir de nouveaux membres : 100 depuis 1 an et, une vingtaine de nouveaux pilotes et copilotes pour mener à bien tous les projets, dont 5 jeunes en alternance.

Enfin, nous avons dû nous battre davantage pour que les projets de l’association soient financés. Nous levons actuellement des fonds pour Atelier agile et préparons la création d’une nouvelle entreprise sociale.

2021 : une année pleine d’ambitions pour Fashion Green Hub

Oui ! Cette année a été extraordinaire grâce aux 250 incroyables membres de l’association. Certes, nous avons vu autour de nous des projets opportunistes, des communications malhonnêtes, du greenwashing à gogo, des copier-collers de nos actions mais nous n’avons pas d’énergie à perdre pour cela. Nous devons diffuser encore plus de connaissances et d’outils pour que le système – mode – change vraiment et beaucoup plus vite !

Nous préférons nous réjouir de voir certains continuer à se développer malgré tout comme TEKYN, Les Trois Tricoteurs, La Gentle Factory, Les Tissages de Charlieu. Un véritable booster d’énergie ! Nous avons vu les enseignes intensifier leur travail et recréer leur business model plus durable et digital. Nous voyons chaque jour des projets d’entreprises très intéressants se profiler.

Personnellement, je suis très fière de l’équipe dirigeante extrêmement solide car nous pilotons 90 % des activités à distance. Je n’ai hélas pas été à Roubaix depuis 6 mois.

Enfin, nous pilotons une association par nature fragile. Rien n’est jamais acquis et nous pensons que cette habitude de frugalité et d’adaptation agile nous a beaucoup aidé à passer cette année extraordinaire.

J’ai une impatience gigantesque de revoir tous ces acteurs EXTRAORDINAIRES en vrai en 2021 !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés